Einkaufsgemeinschaft HSK AG
Postfach
8081 Zürich

www.ecc-hsk.info
D | F | I

HSK présente: Mattias Martinelli, Data Scientist

Depuis 2020, Mattias Martinelli est responsable des stocks et des analyses de données au sein de HSK en tant que Data Scientist. Dans cette interview, il explique pourquoi il a suivi une formation continue en « Machine Intelligence », comment HSK en profite et où se situent les chances de l'intelligence artificielle.

En photo : Mattias Martinelli, Data Scientist, Communauté d'achat HSK

En photo : Mattias Martinelli, Data Scientist, Communauté d'achat HSK

Tu as terminé cette année un CAS en « Machine Intelligence » à la ZHAW, en cours d'emploi. Qu'est-ce qui est si intéressant dans l'intelligence artificielle ?

Nous sommes au cœur de la quatrième révolution industrielle et l'intelligence artificielle (IA) est l'un des moteurs de la transformation numérique. Nos objets quotidiens sont sans cesse remplacés par des nouveaux, des intelligents. Le terme générique « intelligence artificielle » désigne une multitude d'algorithmes capables d'effectuer des tâches qui nécessiteraient en réalité l'intelligence humaine. Aujourd'hui déjà, des intelligences artificielles telles que Siri, les voitures qui se conduisent presque toutes seules ou les films recommandés par Netflix font partie de notre quotidien. Dans le domaine de la santé, de nouvelles possibilités, jusqu'alors invisibles, apparaissent. Citons par exemple le diagnostic du cancer de la peau à l'aide d'un logiciel de reconnaissance d'images ou le développement de préparations avec AlphaFold, un réseau neuronal capable de prédire la structure des protéines. Le développement de substances actives et de nouveaux procédés de diagnostic va encore s'accélérer au cours des prochaines années. C'est ce qui rend ce sujet incroyablement passionnant. Pouvoir suivre la manière dont notre vie se transforme en permanence grâce à l'utilisation de l'intelligence artificielle, c'est pour moi comme pouvoir assister aux premiers essais de vol au début du siècle dernier. Le CAS me permet de suivre cette évolution en première ligne.

Quel a été le point fort de tes études ?

Mon moment fort personnel a été le développement du projet de fin d'études. Dans un groupe de trois, nous avons écrit un logiciel capable de tenir une conversation via un microphone, comme nous pouvons le faire avec Siri. Notre « Siri » avait toutefois un objectif prédéfini. Le cas d'utilisation était de mettre fin aux appels publicitaires agaçants. En effet, si l'on interrompt simplement l'appel, le centre d'appels appelle la « victime » suivante et continue à déranger. Notre solution offre la possibilité de transférer l'appel à une IA. Celle-ci essaie de garder l'appelant au téléphone le plus longtemps possible et d'éviter ainsi de déranger d'autres personnes. Trois modèles de deep learning interconnectés ont été nécessaires à cet effet. L'un pour convertir l'audio en texte, le GPT3 pour générer les réponses et un dernier pour resonoriser la réponse. GPT3 (Generative Pre-trained Transformer 3) est l'un des modèles les plus avancés pour la génération de textes sur la base de très peu d'entrées. Réaliser une telle chose en un seul cours a été pour moi un grand moment.

Comment la Communauté d'achat HSK peut-elle profiter de tes nouvelles connaissances ?

Les méthodes d'apprentissage automatique et d'analyse de texte, qui constituent « sous le capot » le cœur de l'intelligence artificielle, pourraient bien élargir les méthodes statistiques que nous utilisons déjà. Notre clustering, par exemple, est déjà réalisé à l'aide de méthodes similaires. En général, les intelligences artificielles peuvent nous aider à extraire des informations importantes des grandes quantités de données à partir de modèles que nous n'avions pas vus auparavant. Mais nous avons encore besoin de bonnes idées issues des négociations pour pouvoir poser les bonnes questions. Pour HSK en tant qu'entreprise basée sur les données et pour moi personnellement en tant que Data Scientist, il est primordial de rester à la pointe de l'actualité et d'examiner en permanence les possibilités d'utilisation de l'IA. Le domaine des analyses, de la Business Intelligence et des Datawarehouse évolue très rapidement. Les entreprises qui soutiennent leurs collaborateurs lors de formations continues sont aujourd'hui clairement avantagées. Une formation continue n'apporte pas seulement une plus-value directe grâce aux compétences acquises, elle ouvre aussi et surtout de nouvelles perspectives et donne de nouvelles impulsions.

La Communauté d'achat HSK utilisera-t-elle à l'avenir « Siri » comme négociateur tarifaire lors de ses négociations tarifaires ?

Je ne le pense pas. Le Siri d’HSK serait assis en face d'un Siri hospitalier et nous ne savons vraiment pas ce qui se passerait. Nous ne savons pas non plus où se situeront les limites de l'intelligence artificielle, ce qu'elle peut vraiment faire et ce qu'elle ne peut pas faire. À l'avenir, les décisions seront certainement de plus en plus basées sur des informations obtenues par l'IA. Nous verrons bien quelle part de notre quotidien sera complétée par l'IA. Ce qui est sûr, c'est que les « applications intelligentes » déjà disponibles aujourd'hui vont peu à peu faire partie intégrante de notre vie. Espérons que nous les utiliserons de manière à améliorer notre vie et que nous pourrons nous concentrer davantage sur les choses importantes, comme l'échange entre les personnes.

L’interview : Verena Haas

A quel point cet article est intéressant pour vous?


Lire la suite
Fermer

La personne : Mattias Martinelli

Avec Mattias Martinelli, la Communauté d’achat HSK compte depuis janvier 2020 un Data Scientist dans ses rangs. Dans cette fonction, il est responsable du Data-warehouse et du système de Business Intelligence (BI). Il évalue pour HSK de nouveaux outils d'analyse des données et effectue des analyses statistiques. Au-paravant, il a travaillé pendant 11 ans comme spécialiste du pilotage d'entreprise à l'Etablissement des assurances sociales du canton de Zurich (SVA).